News story
Politique, gouvernement, parlement, administration   14-Oct-2021 14:58:55

Coronavirus: infections, hospitalisations et décès continuent de baisser

Berne (awp/ats) - La situation épidémiologique continue de s'améliorer en Suisse. Du 4 au 10 octobre, les nombres de cas déclarés et des hospitalisations ont baissé par rapport à la semaine précédente. Il y a moins de patients Covid aux soins intensifs. Le nombre de décès a également diminué.

Durant la semaine 40, 6367 cas confirmés en laboratoire ont été déclarés, contre 7639 une semaine auparavant, indique jeudi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans son rapport hebdomadaire. La classe d'âge de 10 à 19 ans continue d'être la plus touchée. Les personnes de 60 ans et plus ont au contraire été les plus épargnées.

La proportion estimée du variant Delta est supérieure à 90% depuis mi-juillet. Il n'est donc plus considéré comme un variant préoccupant.

Les hôpitaux ont enregistré durant la semaine sous revue 144 patients en lien avec le coronavirus, contre 159 la semaine précédente. La tendance est à la baisse, même si des déclarations sont encore attendues, note l'OFSP. L'âge médian des personnes hospitalisées était de 67 ans contre 63 la semaine précédente. Même son de cloche dans les unités de soins intensifs, qui ont accueilli 14% de moins de patients Covid (de 181 à 155).

Cette baisse se reflète également sur les décès: 24 décès ont été confirmés dans onze cantons, contre 25 dans douze cantons une semaine auparavant. L'âge médian était de 85 ans. En Suisse romande, Vaud, Genève, Valais, Fribourg et Neuchâtel n'ont enregistré aucun décès, le Jura un.

___ Incidence en baisse

L'incidence des cas était de 74 pour 100'000 habitants en moyenne contre 88,2 la semaine précédente. Elle était la plus basse au Tessin (36) et la plus élevée à Obwald (256). Onze cantons ont connu une baisse significative tandis qu'aucun changement notable n'a été observé dans les quinze autres.

Selon l'OFSP, le nombre de tests commence à diminuer (231'261 contre 252'575). Il y a eu moins de tests PCR (46%) que de tests rapides antigéniques (42%). La proportion de tests positifs est restée stable dans les deux catégories: de 6,5% à 6,1% pour les tests PCR, et de 0,8% pour les tests rapides antigéniques les deux semaines.

Le nombre de personnes en isolement, 6701 contre 7724 la semaine précédente, et de personnes en quarantaine, 4955 contre 4725, n'a que peu changé. Depuis le 4 août dernier, plus aucun pays ni territoire ne figure sur la liste des pays soumis à une quarantaine.

ats/rp


On the same subject

N/A

Affected securities

N/A