News story
Bourse: ouverture   26-Sep-2022 08:45:06

Bourse Zurich: entame de semaine sur une note négative en vue

Zurich (awp) - La Bourse suisse s'acheminait vers une ouverture en baisse pour la première séance de la semaine, alors le SMI a déjà chuté sous les 10'200 points vendredi. Les indices avaient été plombés par les craintes de récession suite aux décisions des banques centrales, notamment en Suisse, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, de relever leurs taux directeurs.

"Les indices européens devraient ouvrir en baisse ce matin dans le sillage de l'effondrement de la livre sterling, mais surtout de la victoire de l'alliance des droites en Italie lors des élection législatives. Giorgia Meloni, cheffe de file du parti d'extrême droite italien Fratelli d'Italia (Frères d'Italie), devient ainsi la première femme à présider le Conseil des ministres italien", note John Plassard, analyste chez Mirabaud Banque dans son commentaire matinal.

Sur le volet des nouvelles macroéconomiques, les investisseurs s'intéresseront aux nouvelles prévisions économiques du consensus KOF pour l'année en cours et la suivante, puis au moral des entrepreneurs allemands.

A 08h10, le Swiss Market Index (SMI) reculait de 0,37% à 10'100,62 points dans le marché avant-Bourse concocté par la banque Julius Bär. L'ensemble des composantes de l'indice phare de la place zurichoise pointait dans le rouge, à l'exception de Givaudan.

Credit Suisse (-0,5% à 4,05 francs) a annoncé être en bonne voie pour la présentation de sa réorientation stratégique. Vendredi, le titre avait chuté de 12,4% à 4,07 francs, un nouveau plus bas historique.

Les poids lourds Nestlé, Novartis et Roche (-0,3% chacun) étaient en ligne avec la tendance générale. Roche a annoncé le départ de Julie Brown du conseil d'administration. Mme Brown avait annoncé vendredi sa démission du poste de directrice financière du groupe de luxe britannique Burberry et serait pressentie pour exercer la même fonction chez GlaxoSmithKline (GSK).

Seul titre dans le vert, Givaudan (+0,4%) avait bénéficié vendredi d'un commentaire d'analyste positif.

Logitech (-2,5%) se dirigeait vers une forte baisse à l'ouverture, après avoir déjà été chahuté la semaine dernière.

Sur le marché élargi, Belimo enflait de 2,7% après un relèvement de recommandation par Berenberg.


On the same subject

N/A

Affected securities

N/A