News story
Rumeurs de marché   19-Oct-2022 10:35:20

Rumeurs de marché: Holcim absout à grands frais, chimistes revisités

Zurich (awp) - Les titres suivants étaient commentés par les courtiers, mercredi à la Bourse suisse (cours à 10h30):

HOLCIM (-0,8% à 42,48 francs): coûteux soulagement

Le géant des matériaux de construction s'est débarrassé à grands frais d'un lourd fardeau, après la conclusion aux Etats-Unis d'un accord de sa filiale française Lafarge aux termes duquel elle devra s'acquitter d'une amende d'environ 778 millions de dollars pour des infractions commises en Syrie. Si le montant peut sembler conséquent, il reste sensiblement au milliard pressenti par certains observateurs. L'annonce a suscité un soulagement immédiat mardi à la Bourse suisse, où l'action a clôturé en hausse de 2,8%.

Selon Vontobel, l'incertitude avait rendu l'action "non négociable" pour certains investisseurs. Le paiement ne devrait pas poser de problèmes financiers à Holcim, à la faveur des bénéfices record de l'année dernière et de la vente des activités en Inde. Reste la procédure devant les tribunaux français, qui comporte certes un risque pour la réputation et risque de durer encore des années, mais est loin d'être aussi explosive sur le plan financier.

EMS CHEMIE (-2,0% à 653,50 francs), SIEGFIRED (-1,2% à 618,00 francs), BACHEM (-0,9% à 76,30 francs): comme une sensation de déjà-vu

Le courtier Baader Helvea a passé en revue ses estimations pour l'ensemble du secteur de la chimie, dans le sillage d'un congrès ayant regroupé une vingtaine d'entre eux, qui a laissé aux experts une sensation de déjà-vu comparable à 2008. Ces derniers signalent des risques évidents d'arrêt brutal de la demande, de dépréciation des stocks et de dépréciation des actifs à forte consommation d'énergie en Europe, et rabotent leurs estimations pour 2023 et 2024 à peu près dans les mêmes proportions que lors de la crise financière.

Pour de nombreux titres, les objectifs de cours ont été réduits, et parfois la recommandation abaissée, comme pour Ems. En revanche, au vu du recul des cours pour l'ensemble du secteur, il serait malvenu de se séparer en masse des titres de la branche, malgré les perspectives négatives en termes de résultats. Mais il est également trop tôt pour s'engager, estime le courtier genevois, qui recommande aux investisseurs d'acheter au plus tôt en décembre, voire au printemps prochain.

*** Disclaimer:

"Rumeurs de marché" est préparé par AWP. Les informations et opinions qui y sont présentées circulent entre les professionnels du négoce boursier. Il s'agit exclusivement de rumeurs et de spéculations rapportées autour de la corbeille électronique. AWP n'assume pas de responsabilité pour ce qui est de la véracité des informations. Toute action juridique est exclue. Le contenu de cette rubrique ne peut être copié ou retransmis sans autorisation d'AWP. Il est destiné exclusivement à l'usage personnel.


On the same subject

N/A

Affected securities