News story
Rumeurs de marché   10-Nov-2022 11:21:22

Rumeurs de marché: Credit Suisse et Zur Rose broient du noir

Zurich (awp) - Les titres suivants étaient commentés par les courtiers, jeudi à la Bourse suisse (cours à 11h10):

CREDIT SUISSE (-1,0% à 3,965 francs): des taux d'intérêt prohibitifs

De la méfiance, les investisseurs en ont à revendre pour Credit Suisse. Après une séance de mercredi au terme de laquelle le numéro deux bancaire helvétique a clôturé parmi les plus gros perdants (-3,0%), l'action du géant zurichois a repassé en matinée sous la barre psychologique de 4 francs. Et les soucis de la banque aux deux voiles ne s'arrêtent pas là. A en croire certains médias, Credit Suisse a dû offrir des coupons allant jusqu'à 9% pour placer sur les marchés financiers deux emprunts d'un montant total de 5 milliards de dollars. De tels taux sont réservés d'habitude aux entreprises dont la solvabilité suscite de sérieuses craintes, un sceau d'infamie frappant désormais la vénérable institution helvétique.

Plusieurs agences de notation ont affublé Credit Suisse du statut peu enviable de "fast junk" après la présentation il y a deux semaines du vaste chantier visant notamment à restructurer la banque d'affaires du géant zurichois. La situation demeure difficile pour la grande banque, comme en témoigne l'évolution inquiétante des swaps de défaut de crédit (CDS) de Credit Suisse. Selon certains observateurs du marché, les écarts (spread) de ces instruments ont nettement augmenté, se situant actuellement à 300 points de base et illustrant les inquiétudes quant à l'avenir de cet établissement systémique.

ZUR ROSE (-8,3% à 27,24 CHF): un bien fragile plancher

Une semaine après le plongeon de l'action Zur Rose à un plancher historique de 23,02 francs, Citigroup ravive les inquiétudes autour de l'apothicaire en ligne en recommandant le titre à la vente et en abaissant drastiquement l'objectif de cours à 23 francs, contre 30 francs précédemment. Le groupe thurgovien subit depuis de longs mois les errements des autorités allemandes, qui peinent à introduire l'ordonnance électronique sur laquelle Zur Rose fonde de grands espoirs.

Il y a une semaine, le Land de Westphalie-Lippe, seule région du pays qui mettait en place ce système en phase de test, a suspendu la procédure suite à un avis négatif du préposé fédéral allemand à la protection des données. L'"e-ordonnance" ne devrait être généralisée qu'en 2024, soit avec une année de retard, selon Citigroup. Ces tergiversations outre-Rhin vont continuer à peser sur les affaires de Zur Rose et de son concurrent Shop Apotheke. A en croire les analystes de la grande banque américaine, le groupe thurgovien présente cependant un désavantage supplémentaire: un bilan essoré. Autant dire que le cours de 500 francs du printemps 2021 apparaît désormais comme un pic inatteignable.

*** Disclaimer:

"Rumeurs de marché" est préparé par AWP. Les informations et opinions qui y sont présentées circulent entre les professionnels du négoce boursier. Il s'agit exclusivement de rumeurs et de spéculations rapportées autour de la corbeille électronique. AWP n'assume pas de responsabilité pour ce qui est de la véracité des informations. Toute action juridique est exclue. Le contenu de cette rubrique ne peut être copié ou retransmis sans autorisation d'AWP. Il est destiné exclusivement à l'usage personnel.


On the same subject

N/A

Affected securities