News story
Politique, gouvernement, parlement, administration   25-Jan-2023 16:47:09

Ukraine: nouveaux limogeages après un scandale de corruption

Kiev (awp/afp) - De nouveaux hauts responsables ukrainiens ont été démis de leurs fonctions mercredi, au lendemain d'une série de limogeages jusque dans l'administration présidentielle sur fond d'un scandale de corruption lié à l'approvisionnement de l'armée.

Le Parquet général ukrainien a annoncé dans un communiqué le départ "à leur propre demande" de cinq procureurs régionaux dans les régions de Zaporijjia (sud), Kirovograd (centre), Poltava, Soumy et Tcherniguiv (nord).

Le ministre de la Défense Oleksiï Reznikov a de son côté indiqué sur Facebook mercredi que le responsable du département des achats de l'armée, Bodgan Khmelnytsky, a également été limogé, après avoir été suspendu en décembre.

Ces nouveaux départs viennent après une cascade de démissions et de renvois mardi en Ukraine.

Au cours de la journée, cinq gouverneurs régionaux, quatre vice-ministres et deux responsables d'une agence gouvernementale avaient été poussés au départ, en plus du chef adjoint de l'administration présidentielle et du procureur général adjoint.

Prix surévalué

A l'origine du remaniement, un scandale portant sur un contrat signé par le ministère de la Défense à un prix présumé surévalué et portant sur les produits alimentaires destinés à ses soldats.

Selon Anastassia Radina, qui préside le comité anti-corruption du Parlement ukrainien, le ministère de la Défense a reconnu mercredi qu'il y avait des "erreurs" dans le contrat et que des "révisions de prix" étaient en cours pour les corriger.

M. Reznikov avait pourtant assuré dans un premier temps que le scandale relevait d'une "attaque informationnelle artificielle" fondée sur un "faux prétexte" et son ministère avait évoqué des accusations "infondées".

Mercredi, le ministère a annoncé sur Telegram une réforme du système de restauration de l'armée et dit être prêt à rendre "ouverts" une "partie des marchés publics de la Défense".

Toutes les démissions ne sont cependant pas liées à ce scandale, mais aussi à d'autres infractions.

Il s'agit de la première affaire majeure de corruption à éclater en Ukraine depuis l'invasion russe lancée en février 2022, intervenant alors que les alliés occidentaux de Kiev, dont le soutien militaire et financier est crucial, s'apprêtent à lui envoyer des chars modernes.

Le pays était régulièrement secoué par de tels scandales avant la guerre.


On the same subject

N/A

Affected securities

N/A