News story
Marchés et bourses   31-Mar-2023 22:49:15

Wall Street termine le premier trimestre sur une note positive

New York (awp/afp) - La Bourse de New York a terminé vendredi dans le vert, clôturant sur une note positive un premier trimestre 2023 agité.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a fini la séance en hausse de 1,74% à 12.221,91 points. L'indice Dow Jones a gagné 1,26% à 33.274,15 points et le S&P 500 1,44% à 4.109,31 points.

"Les marchés financiers ont continué de se stabiliser cette semaine, les inquiétudes sur le secteur bancaire se dissipant", ont résumé les analystes d'Oxford Economics.

Le président Joe Biden avait appelé jeudi à renforcer la surveillance bancaire en rétablissant l'obligation de tests de résistance pour les banques de taille intermédiaire.

Les investisseurs ont aussi été encouragés par la modération de l'inflation au mois de février aux Etats-Unis, à 5% sur un an contre 5,3% le mois précédent, selon l'indice PCE, privilégié par la Réserve fédérale (Fed).

Sur un mois seulement, la hausse des prix s'est également ralentie, à 0,3%, légèrement en dessous des attentes des analystes, qui prévoyaient 0,4%, selon le consensus publié par briefing.com.

"C'est une bonne nouvelle du côté de l'inflation, surtout après l'accélération alarmante des prix en janvier", a souligné Chris Low de FHN Financial.

"Mais l'attention du marché va se focaliser sur l'emploi pour mars qui sera publié la semaine prochaine", a-t-il averti.

Sur le trimestre, qui a connu en mars une mini-panique bancaire parmi les banques régionales et une nouvelle hausse des taux de la Fed, l'indice élargi S&P 500, le plus représentatif du marché, a marqué une hausse de 6,7% et le Nasdaq de plus de 16%. Le Dow Jones est revenu à son niveau du début de l'année.

"Le marché rebondit notamment parce qu'il a réussi à passer un test majeur avec la crise bancaire. Le système financier américain a plié mais n'a pas rompu", a commenté pour l'AFP Adam Sarhan de 50 Park Investments.

Selon lui, "l'environnement est favorable à une hausse des actions car de nombreux investisseurs sont restés sur la touche" depuis un an et "beaucoup d'argent n'est pas investi qui ne demande qu'à travailler". "Ce pourrait être le début d'un nouveau marché haussier", assure-t-il.

Seule ombre au tableau des indicateurs, la confiance des consommateurs a reculé en mars, pour la première fois en quatre mois, à 62 points contre 67 points en février, selon l'enquête de l'Université du Michigan.

Du côté des valeurs, tous les secteurs du S&P ont conclu dans le vert, menés par les dépenses des consommateurs (+2,61%), l'immobilier (+2,15%) et les services de communication (+2,07%).

La banque régionale First Citizen, qui a racheté la SVB en faillite, a grimpé de 4,21% à 973,10 dollars.

Les titres des grands magasins ont eu le vent en poupe comme Macy's ou Target qui ont gagné plus de 3%.

Le constructeur de véhicules électriques Nikola a calé de façon abrupte perdant 13,57% à 1,21 dollar. Le constructeur a annoncé la veille la vente d'actions pour 100 millions de dollars à un prix inférieur à la cotation de jeudi, afin de se constituer des réserves.

L'action Tesla, elle, s'est envolée de 6,24% à 207,46 dollars.

La société spécialisée dans les lancements de petits satellites Virgin Orbit, en difficulté après l'échec d'une mission spatiale, a lâché encore plus de 41% à 20 cents.

L'entreprise du milliardaire britannique Richard Branson va licencier 85% de ses salariés, selon un document publié sur le site du gendarme de la Bourse américaine (SEC).

Sur le marché obligataire, les rendements sur les bons à dix ans se sont nettement détendus à 3,46% contre 3,55% la veille. Le rendement à deux ans a glissé à 4,03% contre 4,11% jeudi.


On the same subject

N/A

Affected securities